Projet CAMIRI : Le rapport final

EQUIPEMENT ET MODERNISATION DU POSTE DE SANTE
POUR LES FUTURES MERES ET ENFANTS DE BOYUIBE

La première intervention en Bolivie date de 1983 sus forme de réponse d’urgence aux catastrophes naturelles (sécheresses sur les hauteurs et des inondations dans les plaines) qui ont frappé le pays. Vision du Monde est implanté dans deux programmes de développement à Monteagudo et Camiri.

Le programme de Camiri couvre 26 quartiers de la zone urbaine de Camiri (8000 habitants), 8 quartiers et 4 villages de la municipalité de Boyuibe (environ 5 000 habitants, 54% ayant 18 ans ou moins). soit 3 267 bénéficiaires direct.

Les problématiques principales sont celles de la sous-alimentation chronique des moins de 5 ans, l’impact économique des crises de sécheresse et d’incendies sévères et la violence domestique. L’accès à l’éducation, à la santé, la protection des enfants mais aussi la sécurité alimentaire et la diversification des revenus sont les piliers d’intervention de World Vison Bolivie dans ce programme.

 

 

Localisation : Municipalité de Boyuibe, Centre de santé de référence « Fray Leon Biaggini »
Durée : 60 jours
Budget : 12 139$ / 10 567€

Nombre de bénéficiaires : 4 689 bénéficiaires
– 682 enfants (de moins de 5 ans)
– 3 986 adultes dont 115 femmes enceintes
– 20 agents de Santé Communautaire

 

Contexte du Pays

En Bolivie, on recense de forts taux de mortalité infantile et maternelle. Selon les données nationales fournies par l’Organisation panaméricaine de la santé, Organisation mondiale de la santé et le ministère de la santé, les complications pendant la grossesse et au moment de l’accouchement sont les principales causes de décès chez ls adolescentes âgées de 15 à 19 ans dans le pays à revenu intermédiaire, faisant des milliers de morts chaque année. LA Bolivie enregistre un taux de mortalité infantile de 51 pour 1 000 naissances. C’est le deuxième plus élevé de la région après Haïti, avec un indice de 70 décès. Tandis que le taux de mortalité maternelle en Bolivie est de 160 pour 100 000 naissances.

Les cas de décès maternels surviennent principalement au moment de l’accouchement ou d la césarienne (40%), 30% pendant la grossesse et les 30% restants surviennent à domicile et 37% dans une structure de santé.

Les principales causes décès sont :
– Les hémorragies (19%)
– Les avortements (13%)
– Les infections (7%)

 

Contexte du Programme

Dans la province de la Cordillère, composée de 7 municipalités : Boyuibe, Camiri, Lagunillas, Cuevo, Charagua, Cabezas et Gutiérrez, la part des décès infantiles et maternels est encore plus prononcée.

L’origine de la mortalité maternelle et infantiles à Boyuibe, qui touche principalement les femmes les plus pauvres et celles ayant un faible niveau d’éducation formelle, vivant en milieu rural, est liée aux conditions socio-économiques des familles et particulièrement des femmes autant que la faiblesse du système de santé. Infrastructures et équipements sont précaires et pâtissent d’un manque de personnel : une unique infermière par poste de santé pour les communautés de Laguna Camatindi et Choroquetal. Le personnel soignant est par ailleurs peu ou insuffisamment formé.

Le taux de mortalité maternelle et infantile à Boyuibe est de 1,5% selon les plans quinquennaux de développement global du territoire (PTDI) de la municipalité de Boyuibe. S’il semble faible, c’est principalement en raison de l’acheminement des cas de complication sur l’hôpital régional de Camiri qui enregistre en bout de chaîne tous les décès maternels et infantiles.

 

Dans la commune de Boyuibe, on dénombre sept établissements de santé :

  • L’hôpital de zone« Fray Léon Biaggini », situé dans la commune même de Boyuibe, dispense des soins ambulatoires et li s’agit d’un hôpital de premier niveau, qui ne compte que des médecins généralistes avec des soins orientés vers l’autosoin de santé, avec la participation de la famille et des responsables de la santé.
  • Les 6 autres établissements se résument à des postes de santé: 4 en milieu rural et 2 en milieu urbain ; le type de soins qu’ils prodiguent à la population est uniquement ambulatoires. Ceci constitue un facteur aggravant de la mortalité infantile et maternelle à Boyuibe car ils sont inadaptés aux urgences ou traitement durables.

Les collectivités territoriales sont tenues d’équiper et d’entretenir les centres de santé pour un service adéquat à la population de leur juridiction. La réalité est qu’elles n’en ont pas les moyens. Les capacités d’accueil de l’hôpital Fray Le6n Biaggini sont largement sous-dimensionnées, en raison de limites financières permanentes.

Si ces dernières années, la municipalité de Boyuibe a tenté de développer un plus grand contrôle prénatal, elle se heurte jusqu’à présent à un équipement des plus basiques et passablement obsolète, ce qui rend la qualité du service déficiente et insuffisante.

Face à ce constat, moyennant des sacrifices financiers importants que toutes ne peuvent se permettre et des risques de santé supplémentaires dû au déplacement, les femmes enceintes doivent se rendre dans la ville de Camiri pour de meilleurs soins et leur suivi prénatal, où la prise en charge médicale de qualité est disponible. C’est d’ailleurs ce centre hospitalier situé à 59 kilomètres de Boyuibe qui sert de centre de référence pour les grossesses à problème.

 

Objectifs

Avec la mise en œuvre du projet, il est prévu de créer de véritables conditions pour faire du centre de santé Fray Léon Biaggini de la municipalité de Boyuibe le nouveau centre de référence municipal où les femmes enceintes se rendront pour assurer leurs examens de routine en toute sécurité. Le personnel de santé pourrait effectuer un contrôle régulier de qualité en amont et encourager le suivi de la mère et de l’enfant, couvrant toute la grossesse, jusqu’au moment où le travail se déclenche, grâce à un équipement d’analyse, de soins et d’accouchement adéquat et héberger mère et enfant.

Ceci va de pair avec un facteur déterminant, le renforcement du niveau de formation des agents de Santé Communautaire et les rendre aptes à garantir la surveillance épidémiologique communautaire des femmes enceintes avec la stratégie TTC (Attention opportune et dirigée). Ces compétences s’appliqueront au-delà des soins maternels à l’ensemble du reste de la communauté de Boyuibe.

  • Moderniser et étoffer l’équipement du centre de santé.
  • Développer des activités de formation pour améliorer les compétences et l’application des pratiques d’autosoins en santé de 20 agents de santé
  • Mettre en œuvre de nouvelles stratégies durables dans le travail au niveau familial et communautaire pour réduire la malnutrition et les épisodes de maladies prévalentes chez les garçons et les filles
  • Contribuer à la connaissance et à l’application des pratiques d’autosoins d’hygiène chez les enfants

 

Réalisations

En coordination avec les autorités municipales de Boyuibe et le directeur du centre de santé Fray Léon Biaggini, World Vision Bolivie a procédé à l’achat et la livraison des équipements gynécologiques et pédiatriques pour améliorer la prise en charge en matière de santé maternelle et infantile du centre (cf détail en annexes):

  • Dopplers fœtaux
  • Table gynécologique
  • Oxymètre
  • Petit matériel: stéthoscope et tensiomètre pédiatriques
  • Balances mère-enfant
  • Couffins pour nourrisson

Un investissement important a permis d’intégrer un outil d’analyse de pointe: un automate hématologique permettant de réaliser des analyses médicales rapidement et directement sur place en toute autonomie. Cet équipement permet au centre de santé d’assurer la surveillance épidémiologique toute la communauté.

 

Réception du matériel gynécologique et pédiatrique au centre de santé Fray Leon Biaggini avec la participation du maire de Boyuibe,
du directeur et du personnel médical du centre de santé et du coordinateur de programme de WorldVision Bolivie.

 

Impact du projet

Ceci constitue une évolution majeure pour le centre de santé Fray Léon Biaggini, qui ne disposait pas des équipements nécessaires ni des moyens financiers pour changer et mettre à niveau cet équipement. Et être enfin en mesure de répondre aux normes gouvernementales. Ceci renforce non seulement son attractivité mais la compétence de l’ensemble du personnel municipal et vient alléger également l’afflux de patients à risque sur le centre régional.

 

Réception et formation du personnel médical à l’utilisation de l’automate hématologique

 

 

En parallèle de l’achat d’équipements, 20 agents de santé communautaire ont bénéficié d’une formation sur le modèle des Conseils Opportuns et Ciblés pour la Santé et la Nutrition (COC), développé par World Vision Bolivie.

Ces agents sont désormais en mesure d’effectuer des visites à domicile afin de :

  • Prodiguer des conseils aux femmes enceintes et mères d’enfants de moins de 2 ans (alimentation, allaitement, soins prénataux etc.).
  • Prodiguer un accompagnement concernant la stimulation précoce pour les enfants de 1 à 56 mois (enfants de moins de 5 ans).
  • Assurer la surveillance épidémiologique dans la durée des femmes enceintes, mères et enfants

 

Formation des agents de santé communautaire sur le modèle Conseils Opportuns et Ciblés(COC)
à destination des femmes et enfants de moins de 2 ans, et sur la stimulation précoce.

 

 

Dr. Marbel en train de réaliser un contrai prénatal à Carmen, 34 ans
(32 semaines de grossesse) en utilisant le nouveau doppler fœtal

 

Grâce à l’avènement d’un centre de santé performant à Boyuibe, ce sont aussi les femmes les plus vulnérables qui gagnent un accès direct à un véritable parcours de soin, dont elles se seraient privées en raison du coût financier non négligeable associé au voyage. Ces femmes vivant dans la précarité ne pouvaient se permettre un ou plusieurs déplacements et encore moins un séjour et des frais hospitaliers. La proximité constitue un atout majeur pour rapprocher ces femmes du système de santé et de prévention.

Au total, grâce à la mise en œuvre du projet, le centre est en mesure d’assurer le suivi de 80 femmes enceintes de la municipalité pour les contrôles prénataux, et bénéficie désormais d’une salle d’accouchement et d’un berceau d’hôpital pour leurs enfants.

Grâce à ces nouveaux équipements, modernes et adaptés, le centre de santé et son personnel sont en mesure d’améliorer les soins materna-infantiles dans leur globalité, les soins prénataux et postnataux, l’accouchement et la prise en charge des nouveau-nés. Le suivi est également réalisé par les 20 agents de santé formés aux visites à domiciles des femmes enceintes et mères d’enfants de moins de 5 ans.

Une meilleure prise en charge et un meilleur suivi des grossesses, permet de repérer et de se prémunir contre les complications lors de l’accouchement, réduisant les risques de décès pour la mère et l’enfant. Les cas de complications non évitables ne pouvant être traités sont alors envoyés vers l’hôpital Santa Cruz de Camiri. Mais le travail de détection et de sensibilisation fourni par le centre municipal devrait réduire drastique ment les risques de grossesse. Et ce faisant les mères les plus vulnérables sont accompagnées dans les soins et l’éducation des jeunes enfants.

 

Yermina, agent de santé communautaire, pendant une visite à domicile chez une femme enceinte
pour lui enseigner les signes de danger de l’accouchement précoce

 

 

D’autre part, avant l’implémentation du projet, le centre de santé de Boyuibe n’avait pas la capacité de réaliser ses propres analyses médicales hématologiques pour les femmes enceintes et encore moins d’assurer celles des autres membres de la communauté. Les échantillons étaient envoyés à des spécialistes en hématologie qui réalisaient les analyses à l’aide d’un microscope et d’un compteur manuel. A cause des longs délais pour obtenir les résultats, le personnel de santé était contraint de rediriger de nombreux patients vers une autre municipalité pour effectuer leurs analyses médicales à environ 80 km de Boyuibe.

Aujourd’hui, le personnel de santé formé peut réaliser ces analyses médicales hématologiques directement sur place et obtenir des résultats fiables dans des délais beaucoup plus courts. Autre progrès conséquent, la diminution des délais d’analyse élargit le spectre des interventions du personnel de santé qui traite davantage de prélèvements afin de couvrir les besoins d’un plus grand nombre de personnes, sans avoir à les rediriger vers d’autres centres de santé. Cet équipement bénéficie à l’amélioration de la santé de la communauté de Boyuibe.

Ainsi, le projet permet de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans la municipalité de Boyuibe et en améliorant la prise en charge et le suivi des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans.

 

Bénéficiaires

+ 20 agents communautaires de santé

 

Bénéficiaires

1O 567 euros ont été envoyés sur le terrain, pour un total de 12 139 dollars.

12 146 dollars ont été dépensés pour l’achat d’équipements médicaux respectant les procédures d’achat de World Vision.

La différence de 7 dollars a été prise en charge par le budget du projet santé mis en œuvre par World Vision Bolivia dans la zone d’intervention.

Les activités de formation des agents communautaires de santé ont pu être réalisées sans engendrer de coût supplémentaire car organisées conjointement avec d’autres activités dans le cadre de notre programme de développement dans cette même zone d’intervention.

 

Bilan financiers

1O 567 euros ont été envoyés sur le terrain, pour un total de 12 139 dollars.

12 146 dollars ont été dépensés pour l’achat d’équipements médicaux respectant les procédures
d’achat de World Vision.

La différence de 7 dollars a été prise en charge par le budget du projet santé mis en œuvre par World Vision Bolivia dans la zone d’intervention.

Les activités de formation des agents communautaires de santé ont pu être réalisées sans engendrer de coût supplémentaire car organisées conjointement avec d’autres activités dans le cadre de notre programme de développement dans cette même zone d’intervention.

 

Difficultés rencontrées

A noter:
1. Le processus d’achat et d’acquisition de l’équipement a été retardé car les entreprises importatrices n’importent ces produits en Bolivie que sur demande.

2. L’achat d’un échographe à transducteurs était initialement prévu, mais la municipalité a bénéficié d’un soutien financier et a pu investir dans cet équipement avant l’envoi des fonds. La priorité a donc basculé sur l’analyseur hématologique pour un bénéfice communautaire élargi.

 

Récapitulatif des équipement

 

Détail des 11 modules de formation

Répartis en trois sessions, délivrés par le Dr.Miguel Fernandez

Module 1 : 2 jours

  • Signes avant-coureurs de grossesse
  • Alimentation de la femme enceinte
  • Soins prénatals
  • Soins à domicile pour les femmes enceintes

 

Module 2 : 2 jours

  • Test VIH
  • Planification des naissances
  • Planification familiale
  • Signes de danger lors de l’accouchement
  • Soins du nouveau-né

 

Module 3 : 2 jours

  • Corn ment conserver le lait
  • Signes de danger du nouveau-né
  • Soins du nouveau-né
  • Techniques d’allaitement

Un grand MERCI aux membres du réseau EVALEO et à tous les donateurs
pour leur engagement solidaire et leur confiance.

 

Vous désirez connaître et participer au nouveau Projet que nous soutenons ?
Rendez-vous ici !!!

Ou

Contactez-nous !
@ : contact@reseauevaleo.com
Tél. : 04.86.84.01.75.

www.reseauevaleo.com

   

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.